Monde

Passez par la case prison...de luxe !

Par , 22 octobre 2015

Les flacons de shampoing et gel douche passent encore. Le stylo avec le nom de l’hôtel, c’est un cadeau de toute façon. Mais voler le peignoir et les serviettes ?

Les hôteliers connaissent les faiblesses des clients indélicats, et avec les codes-barres intégrés aux objets de valeur, rien n’est plus facile que de retrouver les voleurs…

La sentence : la réclusion dans une prison-hôtel.

 

La séance de torture

au Malmaison Oxford (Oxford)

[caption id="attachment_24930" align="alignnone" width="1200"]Hôtel Malmaison Oxford - Angleterre Ancien château reconverti en prison médiévale © Douglas Neiner via Flickr[/caption]

Hôtel de luxe 4 étoiles, le Malmaison Oxford fut dans le temps une prison médiévale aux bourreaux intraitables.

Si les chambres ne ressemblent plus du tout à des cellules, les cachots du sous-sol sont eux restés en état.

On dit même que des fantômes d’anciens pendus, notamment une certaine Marie Blandy, se baladent dans les couloirs…

Hall - Hôtel Malmaison Oxford - AngleterreCellule - Hôtel Malmaison Oxford - Angleterre Chambre - Hôtel Malmaison Oxford - Angleterre

Les cellules © David Siffry via Flickr ; Ancien cachot à visiter © Katharine Hunter via Flickr ; Une chambre © Malmaison Hotels via Flickr

Au Malmaison, on peut se faire plaisir au restaurant gastronomique, ou au bar situé dans l’ancien parloir.

Mais pour un souvenir de son séjour, on se limite aux produits de toilette (C’est écrit ‘’Steal Me’’ dessus,  »Vole-moi »).

Et on laisse les serviettes (tellement moelleuses certes) aux Anglais qui en raffolent : vous seriez surpris d’apprendre qu’ils sont près de 70% à les mettre dans leur sac au moment de quitter l’hôtel…

 

Un repas derrière les barreaux

au Liberty Hotel (Boston)

[caption id="attachment_24958" align="alignnone" width="1200"]Liberty Hotel CLINK. restaurant 2 Le restaurant Clink © The Liberty Hotel via trivago[/caption]

Au Liberty Hotel, toutes les chambres disposent de leur bar privatif signé Martini ; mais non, tout n’est pas permis.

Malcolm X lui-même avait été enfermé dans cette prison pour vol, en 1944. Alors le sèche-cheveux que vous aimeriez subtiliser, mieux vaut le laisser à sa place.

Surtout que la prison fut fermée pour cause de violation des droits constitutionnels des prisonniers… En clair, pour mauvais traitement.

Hall - Hôtel The Liberty - Boston Cellule - Prison Charles Street Jail - BostonChambre - Hôtel The Liberty - Boston

Espace lounge © The Liberty via trivago ; Cellule © WBUR Boston’s NPR News Station via Flickr ; Chambre © The Liberty via trivago

Plutôt que de s’y risquer, on profite donc des services de ce superbe hôtel 4 étoiles : on se relaxe lors de séances de yoga gratuites, on fait un tour avec les vélos prêtés à la réception. Bref, on savoure sa liberté.

Et pour seule sentence, on est bon pour dîner derrière les barreaux, au restaurant Clink (En tôle, littéralement).

 

Une nuit en cellule d’isolement

au Langholmen (Stockholm)

[caption id="attachment_24962" align="alignnone" width="1200"]Chambre - Hôtel Langholmen - Stockholm Une échelle pour s’échapper ? © Langholmen via trivago[/caption]

Pour tous les scandales faits à la réception sur des détails dérisoires, certains mériteraient la cellule d’isolement.

Mais si les chambres du Langholmen ressemblent à s’y méprendre à des cellules au niveau de la taille, le confort est lui au rendez-vous, avec salle de bain privée design et café ouvert 24/24, au lieu d’eau et de pain sec.

Petit-déjeuner - Hôtel Langholmen - Stockholm Salle de bain - Hôtel Langholmen - Stockholm Couloir - Hôtel Langholmen - Stockholm

Petit-déjeuner, salle de bain et cellules © Hôtel Langholmen via trivago

Au cas où vous voudriez quand même vous échapper, cela pourrait être plus difficile que prévu. Car cette ancienne Maison d’Arrêt de la Couronne est tout simplement isolée sur la petite île de Langholmen.

Heureusement, l’hôtel propose un jeu d’évasion grandeur nature pour exercer ses talents de fugitif.

 

La prononciation du verdict

au Clink 78 (Londres)

[caption id="attachment_24966" align="alignnone" width="1200"]Sallr internet - Auberge de jeunesse Clink78 - Londres Ancienne salle d’audience © Scott Denyy via Flickr[/caption]

Dans la cour de justice de cette auberge de jeunesse londonienne, qui fut autrefois un tribunal, on pourrait juger pas mal de personnes pour le vol des piles de la télécommande de la chambre d’hôtel (oui, je ne pensais pas non plus que cela se faisait…).

En même temps, petit crime pour petit crime : c’est aussi là que le groupe de musique punk The Clash se fit juger pour avoir tiré, sur des pigeons voyageurs.

Extérieur - Auberge de jeunesse Clink78 - LondresSalle de cinéma - Auberge de jeunesse Clink78 - Londres Chambre - Auberge de jeunesse Clink78 - Londres

Extérieur, cinéma et dortoir © Clink78 via trivago

Mais si vous n’êtes pas de ces cleptomanes, en lieu de procès, vous pourrez tout simplement profiter du cinéma situé dans l’ancienne salle d’audience du Clink78 !

 

Le Dernier Repas

au Het Arresthuis (Roermond, Pays-Bas)

[caption id="attachment_24974" align="aligncenter" width="920"]Het_Arresthuis-Roermond Retour dans les quartiers © Het Arresthuis via trivago[/caption]

Vous n’êtes jamais parti avec un tableau ou la station iPod de votre chambre d’hôtel. Vous n’avez pas non plus volé les ampoules de votre suite.

Quant à remplacer l’alcool par l’eau du robinet dans les bouteilles du mini-bar, vous vous êtes abstenu (même si cela peut être tentant).

Vous pouvez donc sans remords vous offrir le sauna, la salle de sport high-tech, et même une des suites de l’hôtel 4 étoiles Het Arresthuis. Geôlier, avocat, directeur ou juge ? Il se dit que la suite de l’avocat aurait une cheminée…

Hôtel Het Arresthuis - Roermond - Pays-Bas Chambre - Hôtel Het Arresthuis - Roermond - Pays-Bas Lounge - Hôtel Het Arresthuis - Roermond - Pays-Bas

Extérieur et chambre © Het Harresthuis via trivago ; Lounge © fritscdejong via Flickr

Au dîner, pas de récidivistes, ni de criminels notoires ; juste des compagnons de fortune (que dire d’autre quand on s’emprisonne volontairement) rassemblés autour d’une grande table commune, et coiffés d’un bonnet rayé de prisonnier (oui, c’est vraiment un des services de l’hôtel).

À part peut-être ce voisin de table, qui glisse les couverts d’argent dans sa poche…

 

Alors, pourquoi passer par la case prison quand on peut profiter de superbes hôtels avec la conscience tranquille ?


Pour encore plus de confort, vous aimerez :

Jacuzzi privatif pour week-end ultra romantique

32 occasions de dormir dans un hôtel insolite

13 astuces pour faciliter ton séjour à l’hôtel


Voir les commentaires