MondeProfitez de l'hiverVille

Visiter Saint-Pétersbourg en hiver

By , 16 June 2014

 

En hiver, à Saint-Pétersbourg, il fait très froid.

Palais Saint Pétersbourg

Oui. Vraiment froid. Plusieurs fois j’ai vu tomber du givre plutôt que de la neige. Lorsque le ciel était clair, d’un bleu intense, la température baissait inexorablement. On était gelés. Oui. Des pieds à la tête. Mais c’était beau.

Voir les palais colorés entourés de neige et de glace sous le soleil nous motivait à rester dehors. Toute la journée. Cependant, toutes les deux heures environ, on se mettait au chaud. Métro, restaurant à midi, bars l’après-midi ou centres commerciaux. Il fallait trouver une source de chaleur pour réanimer certains de nos membres saisis par le froid. J’en profitais pour boire une vodka ou un café. Parce que même si j’aime bien la vodka russe, boire quelque chose de chaud après avoir arpenter les rues par moins vingt, ça me faisait du bien.

 

La vie de Saint-Pétersbourg semblait défiler sous nos yeux.

Perspective Nevski - Saint Pétersbourg

En haut de la perspective Nevski, il y a le magnifique café Singer implanté dans un immeuble Art nouveau du début du XXe siècle. Le restaurant et le salon de thé sont installés au 1er étage et surplombent l’immense artère que représente la Nevski Prospekt. Installés devant de grandes baies vitrées nous observions, bien au chaud, la neige tomber et les passants se presser sur les larges trottoirs.

Café Singer - Saint Pétersbourg

La neige s’amoncelait sur les toits, sur les routes et sur les trottoirs, inévitablement. Pour éviter que la glace ne tombe des toits malencontreusement sur des piétons ou des voitures, des employés interviennent et grimpent en haut des bâtiments pour provoquer la chute. En dessous, la rue est barrée. Les blocs dégringolent et s’écrasent ensuite sur le sol en contre bas provocant ainsi de longs bruits sourds.

 

Un jour, on est allés tout au bout de la ligne de métro

Skieurs sur la mer Baltique - Saint Pétersbourg

Et l’on est descendu à Primorskaya, pour aller voir la mer baltique. Sa surface, complètement gelée, avait laissé s’installer plusieurs centimètres de neige. On a marché dessus. Au début, sans s’en rendre compte. Oui.

Et puis, derrière nous, on a vu des baraques à frites posées sur ce qui devait être la plage de sable en d’autres saisons. C’est là qu’on a vu passer un couple de skieurs…